fbpx Passer au contenu

Véritable carrefour culturel entre l’Europe centrale et l’Europe de l’Est, la Pologne est un pays mystérieux, relativement méconnu. Il a pourtant beaucoup à offrir, tant par sa richesse historique que par la beauté de ses paysages sauvages, préservés. Pour les découvrir, le pays s’est doté d’une incroyable piste cyclable de près de 1880 km. Elle traverse les forêts primaires d’Europe, du Nord au Sud du pays. 

Portrait de Charles-Henri Avenel

Charles-Henri Avenel, voyageur engagé

Pour en savoir davantage sur cette mystérieuse piste cyclable, nous sommes partis à la rencontre de Charles-Henri Avenel. Consultant en voyage et créateur du blog de conseils et récits de voyage Cyclovoyageur.com, Charles-Henri est aussi un passionné d’aventures à vélo. Son blog regorge de bons conseils quant à la sélection de destinations de voyage et sur le choix d’itinéraires en dehors des sentiers battus. Après avoir traversé la Russie et les steppes d’Asie centrale, il a notamment tenté l’aventure de la Green Velo Szlak en plein hiver jusqu’à Chelm. Il nous permet ainsi de découvrir une route atypique et nous transmet sa vision du voyage, riche en aventures.

“La meilleure façon de voyager, c’est de sortir de sa zone de confort. De rechercher l’expérience de l’altérité, de privilégier l’inattendu. Les hasards du voyage et les rencontres, c’est ce qui nous fait grandir, apprendre sur soi-même et sur les autres. Il faut développer une énergie positive de la rencontre et ne pas avoir peur. La peur est la source de tous les problèmes, bloque la créativité et le désir d’avancer. Or cette peur arrive souvent lorsque l’on voyage seul.”

Foret orange de Pologne

Qu’est-ce que la Green Velo Szlak située en Pologne ?

La Green Velo Szlak a été dessinée en 2013 pour redynamiser la partie Est très pauvre du pays. Elle est la plus longue piste cyclable balisée de Pologne, mesurant de près de 2000 km. Elle a pour caractéristique de traverser des régions pittoresques. Il est ainsi possible d’observer de nombreuses espèces sauvages dans leur milieu naturel. Entre autres, il est possible d’observer des bisons, des lynx ou encore des vautours. Elle traverse également 5 parcs naturels préservés et une région des lacs étendue. Mais aussi des forêts primaires à perte de vue comme celle de Białowieża ou Augustow.

Bison de Pologne

La piste vous permet de traverser de petits hameaux polonais typiques des régions de l’Est. Ceux-ci contraste avec les paysages indomptés regorgeant de trésors naturels. Les villes elles aussi concentrent des merveilles d’un autre temps. La piste cyclable offre aux cyclistes des points d’intérêt architecturaux notables comme des châteaux datés de la Renaissance.

Balisée de toutes parts, nul besoin de cartes, la piste est parfaitement sécurisée ! Tout au long de la traversée, il est possible de faire une halte dans un des nombreux abris (MOR). Ceux-ci sont équipés de supports vélos mais aussi de points de réparation. Ceux-ci se transforment bien souvent en lieux de rencontre avec d’autres cyclistes du monde entier. Si vous partez seul, vous ne le resterez jamais bien longtemps.

Notez pour les cyclistes, qu’il existe une application entièrement dédiée aux propositions d’hébergement voyageurs à vélo dans le monde : Warmshower.com. De quoi échanger avec de nombreux autres cyclistes. Ils connaissent vos besoins et pourront enrichir votre voyage avec de bons conseils. 

Personne en veste jaune faisant du vélo dans une forêt

Comment bien se préparer à voyager à vélo sur une si longue distance ?

Avec la Green Vélo Szlak il est possible d’envisager plusieurs itinéraires différents. Ou de commencer son voyage par un point à mi-parcours par exemple. Cela laisse une grande liberté quant au programme, pouvant s’adapter aux façons de voyager et au temps dont on dispose. Cependant, pour ceux qui voudraient se challenger l’idéal est d’aller au bout du parcours. Et pour réaliser le parcours en entier de Konskie à la mer Baltique mieux vaut être bien préparé.

Il est tout d’abord important d’adopter la bonne mentalité. Pour cela il suffit d’accepter le lot de surprises que réserve le voyage en pleine nature à vélo. Chaque nouvelle difficulté signifie accueillir un nouveau challenge pour votre voyage qui viendra renforcer son intensité. Il est impossible de rester aligné avec le plan exact de départ, et les meilleurs souvenirs en découleront. Tout peut sembler parfait sur le papier lors des préparatifs. Mais il y aura peut-être des crevaisons, des locaux parfois froids face à l’inconnu, des nuits très fraîches. Tout cela permet de stimuler votre créativité. Il faut être prêt à improviser. C’est aussi là que réside l’authenticité de ce parcours.

tente sous les étoiles

Ensuite, il est important de préparer son matériel et son corps à cet itinéraire physique. Chacun peut avancer à son rythme. Toutefois, un entraînement préalable vous permettra de pousser chaque jour plus loin. De vous aventurer dans des lieux plus pentus. Du repos avant l’effort physique et suffisamment de provisions emportées avec soi se révèlent indispensables. Il convient également d’avoir testé son vélo. Pour cela de nombreuses informations sur les blogs de passionnés, groupes Facebook et vidéos YouTube existent. Par exemple, observez comment votre corps et vos fesses réagissent sur votre vélo.

Ajustez en fonction de votre ressenti votre selle. Un centimètre trop haut ou trop bas pourrait vous provoquer des douleurs. Surtout lorsque l’on reste assis sept heures d’affilée chaque jour. Faites confiance à ce que vous sentez. Vous serez votre meilleur conseiller pour trouver une selle adaptée à votre type de pilotage et corpulence. Si votre vélo est neuf, apprenez bien sûr à le connaître avant le départ. Cela vous permettra d’éviter de mauvaises surprises en cours de route.

Vélo contre un arbre dans la nature

Que visiter à l’Est de la Pologne ?

Ce que ce parcours a de si spécial à offrir se trouve dans l’immersion totale proposée. Retrouvez-vous au cœur de la nature sauvage et partez à la rencontre des populations locales. En effet, l’Est de la Pologne offre de nombreuses perspectives historiques et culturelles uniques en Europe.

Mais que voir le long de son trajet ? Avant Sandomierz se trouvent des villages typiques ponctués de petits lacs. Ils permettent d’initier le voyageur aux paysages qu’il rencontrera par la suite. L’appel des maisonnettes pittoresques et fleuries de la ville se fera ressentir. N’hésitez pas alors à descendre rue Mariacka depuis l’hôtel Pod Cizemka. Un château se trouve au bout de l’allée, visible également depuis la petite cathédrale centrale. D’ailleurs en Pologne, il y a toujours une place centrale appelée place Rynek reynek, traditionnellement la place du marché. 

Petit village de Pologne
Sandomierz – Pologne

Au premier abord le voyageur étranger peut être étonné par la froideur des habitants de cette région. Mais il ne faut pas hésiter à briser la glace. Mieux vaut alors avoir préparé quelques penses-bêtes en polonais, puisque peu de personnes parlent anglais. En revanche, une fois la conversation engagée, vous serez étonné par l’hospitalité des polonais et la profondeur de leurs échanges. Ils vous feront peut-être goûter la Vodka locale aromatisée ou encore le zurek. Cette soupe chaude à base de farine de seigle viendra vous réchauffer après une grosse journée à vélo.

Pour vous, voici quelques mots pour communiquer avec les locaux :

Mots de vocabulaire en Polonais

La visite des forêts primaires : une expérience unique.

Après les châteaux en ruines datés de la Renaissance, vous aurez le plaisir de rentrer dans les forêts épaisses. Celles-ci paraissent infinies. Là, vous vous sentirez si petit. Sur les kilomètres parcourus vous ne vous ennuierez cependant jamais. Des petits arbustes aux géants conifères, à chaque zone la végétation est très différente et se donne en spectacle. On aurait presque envie de s’y perdre, attention de bien rester à proximité du sentier balisé! 

Tronc champignons et mousse dans la forêt polonaise

La nature sauvage des forêts primaires présente un tableau riche en couleurs et en sensations. L’œil averti notera au-delà d’une simple forêt longtemps préservée de la présence humaine, des traces d’animaux atypiques. Mais aussi des merveilles au cœur des marais, des dessins naturels formés par les tapis de mousse gigantesques. Là, l’immersion est totale. Le voyageur se retrouve pris dans un écosystème où les feuilles de l’automne passé constituent déjà un nouvel humus. Celle-ci s’ajoutent aux autres couches primaires nourrissant le sol et la biodiversité endémique.  

Et au crépuscule de votre aventure, près de Gdansk, la dernière étendue sera la mer Baltique, toute aussi sauvage. Les grandes plages de sable vous donneront l’impression de débarquer sur une île déserte. Derrière les dernières feuilles de la forêt, le voyageur s’émerveille alors devant le nouvel horizon gris, sable ou azur. 

Plage de la mer Baltique
Plage de la mer Baltique – Près de Gdansk

Il s’agit alors de savourer l’instant d’un voyage coloré et naturel, où le cycliste challenge son corps et son esprit. La baignade dans cette eau très douce le laisse en effet déjà songeur quant à sa prochaine aventure à vélo.

Ne ratez aucune opportunité

Inscrivez-vous à la Newsletter