fbpx Passer au contenu

En Corée du sud, le Karaoke scelle l’accord

Le Japon est peut-être le pays qui a inventé le karaoké mais la Corée du Sud a tenu à l’utiliser autant. Dans une société qui travaille dur, se laisser aller et s’amuser est essentiel. Donc, si vous êtes en négociation commerciale avec des Sud-Coréens et que vous êtes invité à une soirée Noraebang (le karaoké coréen), avec une forte consommation d’alcool, par tous les moyens, ne refusez pas, sauf si vous voulez perdre cet accord et vous feriez mieux de chanter! Cette occasion sociale est un élément important de l’instauration de la confiance en Corée, un moyen de promouvoir des relations solides entre les partenaires commerciaux.

Certains diront que parce que vos partenaires commerciaux vous ont vu comme peu d’autres personnes (chantant mal, peut-être en état d’ébriété), vous n’avez «plus de secrets à cacher», renforçant ainsi la confiance mutuelle. Mais plus sérieusement, dans cet environnement plus détendu, vos homologues coréens peuvent utiliser cet événement social comme une opportunité pour transmettre des messages importants ou résoudre des différends.

Ne ratez aucune opportunité

Inscrivez-vous à la Newsletter