fbpx Passer au contenu

Avec ses décors anciens, remontez le temps à bord du Maharajas Express pour contempler les plus beaux paysages de l’Inde et vivre une aventure inoubliable. Réputé pour son confort maximal et l’hospitalité qui y règne, vous voyagerez de façon royale !  

Summum du voyage de luxe en Inde, le Maharajas Express sillonne avec 4 circuits ce vaste territoire. En peu de temps, vous rejoindrez plusieurs destinations entre Delhi et Mumbay. L’Inde regorge d’incroyables trésors culturels et naturels. Qui ne connaît pas le Taj Mahal ? L’une des plus belles merveilles du monde. Pour les amoureux des félins, le Maharajas Express vous amènera au Parc national de Ranthambore.  Vous partirez à la découverte de ces merveilles à bord d’un train qui lui-même en est une ! La décoration de style indien traditionnel se marie parfaitement aux prestations modernes. Grâce à ses installations de pointe et à son confort, il s’est vu décerner le titre de “Meilleur train de luxe au monde” aux World Travel Awards, depuis 2012. 

A l’intérieur du Maharajas Express par Jenniferknott – Wikimédia CC BY-SA 4.0

Voyager à bord du Maharajas Express est une façon de voyager responsable. En effet, un trajet en train est 1500 fois moins polluant qu’un trajet en avion. Il ne vous reste plus qu’à choisir parmi les 4 circuits. Bien évidemment, la visite du Taj Mahal est au programme des 4 circuits. Pour vous aider, voilà 4 superbes visites que propose le Maharajas Express.

Jaipur, une halte incontournable du Maharajas Express

Les 4 circuits du Maharajas Express vous mèneront à Jaipur. Surnommée la ville rose, son centre ville fut repeint en rose pour symboliser l’hospitalité. Cette idée est celle du Maharaja Ram Singh qui souhaitait bien recevoir le Prince de Galles. Depuis sa venue en 1876, la ville a gardé cette couleur. À terre, vous visiterez l’impressionnant Fort d’Amber. Cet immense édifice domine le paysage depuis sa colline. Durant des siècles, il a été la résidence des maharajas.

À l’intérieur de ses murailles, il protège un ensemble architectural raffiné composé de palais, d’un temple et d’un jardin. Ses différents bâtiments sont séparés par 4 enceintes. En les traversant de la première à la dernière, vous entrerez dans l’intimité des Maharajas. L’entrée principale, Suraj Pole, la Porte du Soleil, donne sur une grande esplanade où se rassemblaient les soldats. Élevée sur une plateforme de colonnes de grès rouge, Diwan-i-Aam, la salle des audiences publiques en impose. Les dernières enceintes abritent les palais privés du Maharaja. Ici, les bâtiments sont dédiés à la quiétude et au plaisir. Le Palais des miroirs, Sheesh Mahal, est appelé ainsi car il est décoré de mosaïques de miroirs aux murs et aux plafonds. C’est un véritable travail d’orfèvre. 

Au sud de l’enceinte se trouve le palais principal. Au cœur de la cour, un pavillon à colonne accueillait les favorites du Maharaja. Les épouses royales, elles étaient recluses dans la dernière enceinte. À l’étage du palais se trouvait le lieu de détente des Maharajas. De là, vous aurez une superbe vue sur la place, le jardin et la vallée. 

Le parc national de Ranthambore

Autrefois réserve de chasse des Maharajas, ce parc est devenu un sanctuaire pour la vie sauvage en Inde. Dès le début, il a fait partie du Project Tiger pour assurer la protection des tigres du Bengale. Faite d’une diversité de paysages naturels, la réserve accueille d’autres espèces vulnérables comme les ours lippu et les sambars. Sur sa superficie de 1 334 km2, seuls 400 km2 sont ouverts au safari. Au cœur du parc se trouve un fort datant du XVIIe siècle. Inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco, le fort de Ranthambore a joué un rôle capital dans l’histoire du Rajasthan. De ses hauteurs, vous pourrez contempler la vue et observer les oiseaux. Le parc naturel accueille des centaines d’espèces d’oiseaux mais le paon est roi.  

La ville moghole déserte de Fatehpur Sikri

Ancienne capitale Moghole, Fatehpur-Sikri fut construite par l’Empereur Akbar. Située sur un plateau rocheux, elle surplombait la ville destinée au peuple. Sa construction, elle la doit à la réalisation d’une prophétie. L’Empereur qui voulait un héritier se rendit à Sikri pour recevoir la bénédiction d’un saint soufi. Il lui apprit qu’il aurait un fils, et ce fut le cas, il en eut trois. Pour lui rendre hommage, l’Empereur installa la capitale à Fatehpur Sikri.

Abandonnée depuis 1585, la ville de grès rouge a parfaitement conservé l’architecture indienne du XVIe siècle. À l’intérieur de son enceinte, les palais mélangent le style islamique et hindoue. Chacun des palais avait une fonction distincte. Comme dans le Fort d’Amber, vous retrouverez un palais destiné aux audiences publiques. Et aussi des bâtiments plus privés dédiés à la détente comme le Panch Mahal, le palais à 5 étages. Chaque étage est bordé de colonnes entre lesquelles étaient tenues des Jali. À travers ces claustras, les femmes profitaient de la vue en préservant leur intimité. Au sommet de la crête rocheuse se situe l’une des plus grandes mosquées d’Inde. Elle est un haut lieu de pèlerinage.

Les ruines de Sarnath

Détruits par les invasions musulmanes, les bâtiments de Sarnath témoignent de la venue de Bouddha. C’est le lieu de son premier sermon. L’ancienne cité bouddhiste est devenue un des quatre lieux saints du bouddhisme. Avec la disparition du Bouddhisme, Sarnath était tombée dans l’oubli jusqu’à que des fouilles la révèlent. Au XIXe siècle, plusieurs monastères et stûpas sont découverts. Le siècle d’après sont retrouvés le sanctuaire principal et un des piliers d’Ashoka. Ce dernier est exposé dans le musée archéologique. Le Chapiteau des lions qui surmontait le pilier est devenu emblème national de l’Inde.   

Pèlerins autour d’un stûpa

Ne ratez aucune opportunité

Inscrivez-vous à la Newsletter