fbpx Passer au contenu

L’œnotourisme est très populaire en France. S’il y a bien une région qui symbolise la culture du vin, c’est Bordeaux ! Adulée par les touristes étrangers, Bordeaux et ses vins ont dû s’adapter à la situation actuelle. De la production à la dégustation, les vins se réinventent depuis quelques années. Visiter les vignobles bordelais de manière durable ? Mais pas seulement ! À travers notre interview, Cyrielle Nau de Millésime Privé, une agence réceptive, nous racontera leur vision de l’œnotourisme. Bien plus qu’un simple tour de cave !

Une histoire de famille

Millésime Privé a été cofondé par le père de Cyrielle, Frédéric. Il a étudié l’œnologie mais son parcours de vie l’a mené sur d’autres sentiers qui l’ont poussé à devenir entrepreneur. Plus tard dans sa vie, il décide de revenir à ses premiers amours et de marier son amour du vin à celui du tourisme : Millésime Privé est né. Cyrielle, qui a été expatriée pendant 10 ans et a vécu aux quatre coins du monde, a rejoint l’entreprise il y a un an et demi.

Nous avons choisi le nom “Millésime Privé” car “Millésime”, comme chaque cépage, est unique, tout comme le sont nos voyages. Ensuite, nous avons choisi “privés” car nous travaillons habituellement avec des petits groupes. Nous concevons des expériences sur mesure pour des groupes de 2 à 25 personnes. Cela peut être pour les particuliers mais aussi des marchés incitatifs pour des évènements en entreprise et de team-building.

Notre région est connue pour ses produits à base de vins de Bordeaux et de cognac mais pas forcément en tant que destination touristique. Les gens ont une image superficielle de tout ce que nos régions ont à offrir.

Une multitude d’activités valorisant le terroir

La finalité de Millésime Privé est de garantir à ses hôtes un séjour de qualité et des possibilités de rencontrer les acteurs de la région dans leur diversité. L’agence a 3 ans, elle est encore jeune. Mais elle n’a de cesse d’innover. Avec la crise sanitaire du Covid 19 et la perte en matière de touristes étrangers, l’agence réussi à faire découvrir et redécouvrir la région Nouvelle-Aquitaine même aux Bordelais. Millésime Privé voit ses expériences comme une recette. La région regorge de superbes ingrédients. Ils essaient d’en faire une recette qui plaira à leurs clients.

Livre de recettes © Millésime Privé
Plateau d’huitres © Millésime Privé
Cabane de dégustation d’huitres au Cap Ferret © Millésime Privé

Les gens veulent se déconnecter, recherchent l’inattendu. Nous discutons beaucoup avec nos clients pour savoir ce qu’ils aiment, ce qu’ils veulent et nous apportons des propositions avec de magnifiques endroits que nous avons sélectionnés, une gamme étoffée d’activités…

Outre la tournée des vignobles, Millésime Privé va à la rencontre des vignerons. Ensemble, ils discutent pour trouver ce que leur terroir à de meilleur à vous offrir. Ainsi, ils proposent des ateliers et activités alternatives. Par exemple, vous pourrez faire du vélo électrique à travers les vignes. C’est bien plus qu’une simple dégustation de vins. Avec leur réseau de partenaires, l’agence propose un superbe panel d’activités.

Œnotourisme à vélo dans la région de Cognac
Circuit à vélo dans la région de Cognac © Millésime Privé

«Au début, nous nous étions concentrés sur Bordeaux et le vignoble bordelais. Mais progressivement, nous nous sommes étendus aux régions de Cognac, du Bassin d’Arcachon, de la côte landaise, du Périgord, de la Dordogne, de l’intérieur du Pays Basque. Nous nous associons à d’autres agences réceptives, même dans d’autres régions, qui partagent avec nous les mêmes valeurs pour offrir une expérience plus globale.»

Millésime Privé et le Tourisme Durable

L’agence considère le terme «durable» au sens large. Pour Cyrielle, il s’agit de prendre soin de l’environnement et de réduire son empreinte carbone. Par exemple, ils travaillent avec une entreprise de voitures avec chauffeurs qui possède des voitures électriques. Ils souhaitent également promouvoir une mobilité douce grâce à «Bulle Verte», en association avec Greenspot. Cette société est spécialisée dans le développement de bornes de recharge électrique dans les espaces commerciaux. En installant des bornes de recharge dans les zones rurales et périurbaines, l’objectif est de les rendre plus accessibles aux véhicules électriques. Ainsi, l’agence propose des pistes alternatives pour découvrir le patrimoine local.

À bicyclette © Millésime Privé

Respecter la nature, c’est aussi respecter sa saisonnalité. Millésime Privé harmonise ses activités en fonction des saisons. Habituellement, Bordeaux et le Bassin d’Arcachon sont en pleine saison en juillet et août. Ils aiment travailler sur les 4 saisons, même en hiver. Pour la saison hivernale ils suggèrent souvent des activités gastronomiques. Car en cette saison, il y a de beaux produits comme le champignon truffier et l’eau-de-vie de cognac. Ces derniers sont vraiment intéressants à découvrir en hiver. Millésime Privé souhaite mettre en valeur l’ensemble du patrimoine et ne pas forcément aller là où tout le monde va. Evidemment, ils valorisent de beaux sites classés au patrimoine de l’UNESCO comme Saint-Emilion. Mais l’agence réceptive travaille aussi avec les vignobles de Blaye et de Sauternes. Toutes les agences ne le font pas. Ils essayent de sortir des sentiers battus.

Valoriser le terroir et aussi ses acteurs

Cyrielle souligne que «Nous voulons valoriser nos activités à leur juste valeur. Il ne s’agit pas de luxe ostentatoire, mais les gens doivent savoir que lorsque vous passez du temps avec un vigneron, il doit être rémunéré pour son activité. C’est une nécessité, afin que le tourisme soit également durable en termes d’impact social. Parfois, les gens visitent un vignoble et prennent 2-3 heures du temps d’un vigneron, sans aucune garantie que du vin sera acheté à la fin de la visite. Ce n’est pas forcément ce en quoi nous croyons. Nous pensons qu’il y a un juste prix à payer pour pouvoir maintenir la qualité de l’expérience pour nos clients et les vignerons. Ils doivent être valorisés à leur juste mérite.»

Vigneronne mise en lumière par l'œnotourisme
Marie-Pierre Lallez, vigneronne indépendante de l’appellation Blaye Côtes de Bordeaux © Millésime Privé

L’agrotourisme et l’œnotourisme ont un rôle important à jouer pour les producteurs dans la promotion de leurs produits. Les producteurs peuvent expliquer comment leurs produits sont fabriqués. Ainsi, le consommateur voit les soins et le travail nécessaires pour obtenir le produit final. Cela lui permet de comprendre la valeur élevée d’un produit. L’exemple avec le Sauternes, où les vendanges se font grain par grain.

La sélection des vignerons

La vinification a un impact sur l’environnement. Voilà comment Millésime Privé sélectionne les caves avec lesquelles ils travaillent. Cyrielle explique que toutes ne sont pas issues de l’agriculture biologique. Ils essaient de montrer la diversité de la vinification. Il existe aujourd’hui de nombreuses certifications. Il existe des vignobles bio, des vignobles biodynamiques, des vignobles à haute valeur environnementale etc. Beaucoup d’entre eux ont pris des mesures mais ne sont pas encore certifiés. Millésime Privé est à l’écoute, c’est un échange de points de vue. Ils travaillent beaucoup avec des vignerons indépendants. Parce qu’ils sont attachés à la qualité et soucieux de prendre soin de leur patrimoine. Certains sont certifiés, d’autres ne le sont pas, mais une grande majorité d’entre eux sont en train d’obtenir la certification. C’est un sujet dont les vignerons aiment discuter pendant les visites, ils aiment l’expliquer.

Vendanges à la main © Millésime Privé

Cyrielle raconte « une fois j’ai fait une visite avec un vigneron qui produisait du biologique pendant trois ans, avant, ses vignes ont contracté une maladie. Soit il perdait toutes ses vignes, soit il les traitait avec plus de cuivre que ce qui est autorisé en agriculture biologique. Il a décidé de les traiter de cette manière, c’est intéressant d’avoir cette discussion et de comprendre. C’est plus une question éducative.»

L’avenir de l’œnotourisme

L’œnotourisme est devenu très populaire mais est-ce juste une mode passagère ? Ce n’est pas ce que pense Cyrielle. Millésime Privé est considérée comme une agence oenotouristique dans la mesure où le vin est le produit phare de notre région. Il est difficile à éviter si vous voulez découvrir la culture locale. L’œnotourisme évolue, les établissements vinicoles sont généralement situés dans des zones rurales ou périurbaines. Cela correspond bien au besoin des gens de se rapprocher de la nature. Ainsi, l’avenir nous semble radieux.

Surfeurs dans les Landes © Millésime Privé

Le vin reste leur produit signature mais l’agence le combine avec d’autres choses. Par exemple, elle propose un combo «Vin et surf» ou encore une expérience «Bien-être au cœur des vignes». En effet, l’œnotourisme est plus qu’une simple dégustation de vin. C’est aussi découvrir des paysages et des villages. Et ce que fait Millésime Privé lorsque ils travaillent avec leurs partenaires. Ils incitent les voyageurs à passer davantage de temps dans la nature, dans les forêts et les vignobles plutôt que dans les caves à vin.

Cyrielle pense que les touristes étrangers, même ceux venant de loin, resteront plus longtemps. Elle ajoute, que les locaux ne connaissent pas très bien leur propre région. Et donne comme exemple, le nombre de bordelais qui n’ont jamais été à Cognac. C’est stupéfiant car Cognac n’est qu’à deux heures de route. L’avenir se joue sur la tendance à redécouverte des lieux proches de chez soi. Cela va impacter le vin et l’agrotourisme. En effet, les gens voudront découvrir ces produits et non plus simplement aller les acheter en ville. Ils iront voir comment ces produits sont fabriqués. Le futur s’annonce plutôt radieux de ce coté là.

Restaurant la Chapelle, Château Guiraud à Sauternes © Millésime Privé

Nous sommes de plus en plus intéressés par l’agritourisme, qui a un sens plus large que celui d’œnotourisme. Nous valorisons les produits locaux. Nos voyages sont rarement à 100% autour de la thématique du vin. L’œnotourisme fait partie intégrante du voyage en lui-même.

Ne ratez aucune opportunité

Inscrivez-vous à la Newsletter