fbpx Passer au contenu

Le fait que cette petite île hawaïenne détient l’emplacement le plus éloigné dans l’archipel hawaïenne, à près de 400 km à vol d’oiseau, lui confère une histoire de migration intéressante. Une riche culture qui s’est développée, elle est connue notamment à travers des exploits nautiques et de navigation incroyables.

L’histoire de Kauai
Panorama de l’île de Kauai – pixabay

L’histoire de Kauai est à la fois commémorative et distinctement différente des autres îles. Comme les autres îles, Kauai était habitée il y a environ 1500 ans par des aventuriers polynésiens. Ceux-là même qui ont terminé leur voyage sur des pirogues quand ils débarquèrent pour la première fois sur la grande île d’Hawaï. 500 ans plus tard, une deuxième vague de voyageurs en canoë de mer migre à Tahiti. C’est à partir de l’arrivée des premiers tahitiens que les dieux hawaïens actuels, les structures de croyances et de nombreuses traditions ont évolué. 

Un nom à la mystérieuse signification

Le nom de Kauai n’a pas de signification historique particulière. Il s’agit d’un mot en dialecte hawaïen. Sa signification s’est perdue avec le temps. Malgré ce mystère, une partie importante de l’histoire de Kauai réside dans la préservation de l’ancien dialecte. Au point qu’il diffère nettement de la langue hawaïenne actuellement acceptée. C’est une île inspiratrice qui est aussi surnommée “l’île jardin”. Mais pas de mystère cette fois ! Elle doit ce surnom à la dense forêt tropicale qui la recouvre.

Son découvreur, James Cook

Les commerçants européens n’ont découvert les îles qu’en 1778. C’est le capitaine James Cook qui les a trouvés et les a appelés les “îles Sandwich”. Elles ont reçu leur nom du Premier Lord de l’Amirauté, le comte de Sandwich. Il était sponsor de l’expédition de Cook. Malheureusement, l’interaction entre Cook et les Hawaïens n’est pas des plus amicale. Ce dernier a tenté de rançonner un chef. Et il a été tué lors de l’altercation. Avant sa mort, James Cook a réussi cependant à introduire les îles hawaïennes dans le monde européen. Cela a eu pour effet de faire venir de nouveaux voyageurs, commerçants et entreprises européennes.

Une biodiversité bouleversée

Les paysages témoignent d’une nature façonnée part la main de l’homme. Son climat humide et son sol fertile sont favorables à l’agriculture. Les activités humaines ont fortement impacté son environnement. Si d’un côté les occidentaux ont apporté de nouvelles espèces, d’autres ont probablement disparu. En effet, les plantes dans leur grande majorité ont été introduites par l’homme. C’est le cas pour le cocotier et le café. L’île produit plus de la moitié du café hawaïen. Mais c’est la culture de l’ananas qui est la plus répandue. L’histoire suppose qu’un vaisseau espagnol se serait échoué sur les plages hawaiiennes, et que l’ananas en faisait partie !

Une richesse naturelle remarquable

Les falaises du mont Waialeale – pixabay

La nature semble être là depuis toujours. Une immersion au cœur des forêts intérieures, vous fera remonter le passé. Sur cette île se trouve le mont Waialeale qui est considéré comme l’endroit le plus humide de la planète. Ses falaises qui reçoivent plus de 450 cm de pluie par année, sont d’un vert incroyable. Sa beauté lui a valu d’être la scène d’ouverture du film Jurassic Park en 1992. Aux forêts tropicales et aux chaines de montagne, s’ajoutent des dunes de sable, des plateaux désertiques et des vallées fertiles. Ces paysages variés rendent possible de nombreuses activités. Comme d’aller marcher dans les nuages du marais d’Alakai.

Et ce n’est pas tout ! En terme de biodiversité, nous oublions souvent les insectes ! Sur 10’000 espèces recensées sur l’île, plus des trois quarts ne se trouve nulle part ailleurs. 

Ne ratez aucune opportunité

Inscrivez-vous à la Newsletter