fbpx Flockeo Passer au contenu

Aussi grande que l’Irlande ou l’Autriche, la région Occitanie n’a rien a envier aux vastes étendues du Connemara ou aux sommets des Alpes Orientales. A l’heure du tourisme durable nos voyages se mettent au vert et où nos déplacements se décarbonisent, notre équipe 100% occitane Flockeo vous aide à préparer votre future escapade durable en Occitanie.

L’Occitanie, c’est la mer, la montagne, la ville et la campagne… rien que ça ! Que vous préfériez les collines du Tarn, les sommets des Pyrénées, Toulouse la trépidante ville rose ou encore le sable fin du Golfe du Lion. Il y a en pour tous les goûts.

Cette diversité fait de l’Occitanie le terrain de jeu rêvé pour le tourisme durable ! Découvrez dans cet article nos coups de cœur pour découvrir la région autrement… testés et approuvés !

Des randonnées époustouflantes au bout des chemins de fer

Qui a dit que l’accès à la pleine nature était difficile sans voiture ? Il existe de nombreuses randonnées accessibles grâce aux train et bus Lio, les transports régionaux d’Occitanie.

Découvrez ces sentiers sur l’application de la fédération française de randonnées en Occitanie.

L’avantage de voyager en train régional (TER) ?

  • Une faible émission de CO2 comparativement à d’autres moyens de transport à technologie thermique. D’après l’ADEME, la consommation d’un TER n’est que de 0,025 kg CO2e contre 0,19 kg CO2e par kilomètre parcouru en voiture. Le TER est donc 50 fois moins polluant que la voiture et 80 fois moins polluant que l’avion ! De plus, le trajet est déjà un voyage où vous pouvez découvrir un enchaînement de paysage en toute quiétude.
Calculette C02 Flockeo Tourisme durable
Calculette C02 Flockeo Tourisme durable

Si vous voulez tester votre propre consommation et comparer les moyens de transport, n’hésitez pas à utiliser la calculatrice CO2 Flockeo. 

Port la Nouvelle – La Combe Redonde dans l’Aude
Port la Nouvelle en Occitanie
(Port la Nouvelle ©Canva)

Entre les reliefs doux des collines des Corbières et la beauté des flamands roses logés au cœur des étangs, les abords de Port-la-Nouvelle ont de quoi fasciner. Le TER menant à Port-La-Nouvelle depuis Toulouse est un voyage à lui tout seul.

Suivez les balises jaunes et traversez à pied ou à vélo les 7.5 km qui relient Port la Nouvelle à La Combe Redonde.

Villefranche-de-Rouergue – Le sentier des Sources en Aveyron
Vallée de l'Averyon en Occitanie
(Vallée de l’Aveyron ©Canva)

Pour cette randonnée, marchez au fil de l’eau et remontez jusqu’aux sources. Partez de Villefranche-de-Rouergue et arpentez les 13,5 km de ce sentier au cœur de la vallée de l’Aveyron, sa campagne et ses hameaux. Rien de mieux pour découvrir l’Occitanie autrement. Le tout accessible en train régional bien sûr !

Génolhac – La Coste dans le Gard
Les Cévennes, idéal pour le tourisme durable en Occitanie
(Les Cévennes ©Canva)

Au départ de Génolhac dans le Gard, découvrez ce GR aux portes du Parc National des Cévennes. Aux flancs du Mont Lozère, ce sentier ombragé en forêt dure environ 4h. Sans grande difficulté, il est idéal pour les familles et les moins sportifs d’entre vous ! Accessible en TER à la gare de Génolhac.

Langogne – le circuit de Langouyrou en Lozère
Langogne, terre durable en Occitanie
(Langogne ©Canva)

Découvrez le nord de la Lozère lors d’une excursion sur le circuit de Langouyrou. Cette balade familiale permet de découvrir les près et bosquets en lisière de forêt. Elle est accessible pour les poussettes et les fauteuils roulants. A découvrir depuis la gare de Langogne.

Olette – la porte des Garrotxes dans les Pyrénées Orientales
Les Pyrénées Orientales en Occitanie
(Les Pyrénées orientales ©Canva)

Cet itinéraire au départ de la gare d’Olette, porte de la région des Garrotxes, est réputé pour ses panoramas à couper le souffle et sa réserve de biodiversité. Signifiant “terres arides et rocailleuses” en catalan découvrez l’histoire des Garroxtes avec les vestiges médiévaux d’Evol. Aussi, vous pourrez vous retrouver au pied du grand massif du Canigó et visiter des points frais comme les grottes des Canalettes.

Se déplacer à vélo le long des voies vertes

Pour les adeptes de la petite reine, la région Occitanie propose près de 30 voies vertes allant d’une dizaine de kilomètres à quasiment 80 pour les plus motivés. Les voies vertes sont des itinéraires cyclables aménagés en site propre, réservés aux vélos et aux piétons.

Le petit tip en plus : de nombreux chemins peuvent être empruntés au départ des gares occitanes, pensez à l’intermodalité !

La voie verte du canal du Midi
Le canal du midi
(Le canal du midi ©Canva)

Long de près de 240 kilomètres, le canal du Midi s’étend de Toulouse à Sète. Ce patrimoine mondial de l’Unesco permet de découvrir la région sous l’ombre des platanes et de l’histoire.

La particulière de cette voie verte est l’aménagement sur les anciens chemins de halage en bord de canal. Ne manquez pas sur votre route le bassin octogonal de Naurouze, le pont-canal de Carcassonne, l’aqueduc d’Argent ou encore les 7 écluses de Fonséranes aux abords de Béziers.

La voie verte du Lido
Le Lido de Thau
(Lido et étang de Thau ©Canva)

Pédalez entre Sète et Marseillan le long de la voie verte du lido, entre Méditerranée et étang de Thau.

Tout le long de votre trajet, accédez à de nombreuses plages pour une parenthèse de fraicheur… et un petit plouf !

Pour les plus curieux, ne vous arrêtez pas en si bonne route ! La lagune de Thau est le parfait terrain de jeu des amateurs de loisirs nautiques : canoé-kayak, paddle, dégustation d’huîtres, phare de Roquerols où Georges Brassens aimait s’installer, etc.

La voie verte Uzès / Pont du Gard / Beaucaire
Le Pont du Gard, Occitanie
(Le Pont du Gard ©Canva)

La voie verte du Pont du Gard, ce sont 31km et 3h00 de route pour les petits comme pour les plus grands. Plongez-vous dans l’histoire romaine du Gard en visitant sur votre chemin celui que l’on ne présente plus : le Pont du Gard. Visitez aussi les villes d’Art et d’Histoire Uzès et Beaucaire.

Aménagée le long d’une ancienne voie ferrée, cette voie verte vous fera découvrir les merveilles du Gard entre patrimoine préservé, vignes et garrigue.

En été, vous pourrez même vous baigner dans le Gardon !

L’Occitanie, une diversité de parcs naturels à préserver pour un tourisme plus durable

Parcs Naturels Régionaux d'Occitanie

Les 8 parcs naturels régionaux d’Occitanie @Flockeo

Voyager en slow tourisme en Occitanie, c’est aussi prendre le temps de découvrir ses parcs naturels.

En effet, la région compte 2 parcs naturels nationaux (les Cévennes et les Pyrénées) et 8 parcs naturels régionaux couvrant près d’un quart du territoire (cf. carte ci-dessus).

Pour découvrir les activités possibles au cœur de ses parcs, n’hésitez pas à vous rendre directement sur leurs sites web. Pour vous inspirer nous vous présentons nos activités écotouristiques préférées.

Les Causses du Quercy à Vélo
causses du quercy
(Causses du Quercy ©Canva)

Les causses du Quercy vous invitent à un itinéraire vélo au cœur des vallées verdoyantes. Pour cela, empruntez les boucles lotoises et découvrez les merveilles géologiques de la vallée du Lot au détour de Saint-Cirq-Lapopie. Sur une douzaine de kilomètres, découvrez le “plus beau village de France” et ses écluses.

Découvrir la biodiversité des Pyrénées ariégeoises
Pyrénées ariégeoises, tourisme durable en Occitanie
(Pyrénées ariégeoises ©Canva)

Une grande partie du patrimoine de ce parc se concentre autour de ses forêts. Plusieurs itinéraires, au fil des bosquets et clairières, vous permettent de rencontrer la biodiversité locale, en dehors des chemins de randonnée les plus empruntés. Par exemple, dans la forêt de Sainte-Croix-Volvestre, apprenez à différencier les espèces d’arbres typiques et repérez les différents champignons présents.

Découvrir les lagunes, marais et zones humides de la Narbonnaise en Méditerranée
Vue sur Gruissan en Occitanie pour le tourisme durable
(Vue sur Gruissan ©Canva)

Les lagunes côtières communément appelées “étangs”, vous permettront de découvrir un mix étonnant d’espèces marines et d’eaux douces. Nous pouvons citer La Palme, Bages-Sigean, le Doul, l’Ayrolle, Gruissan ou encore Pissevache. Idée d’activité durable : défoulez-vous sur l’un des 3 réseaux VTT du parc . Il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux !

Les découvertes géologiques de l’Aubrac
L'Aubrac, tourisme durable, Massif Central
(Plateau de l’Aubrac ©Canva)

Plateau volcanique du Massif central, l’Aubrac s’étend sur près de 3000 km. Il est toujours possible de repérer des coulées de basalte, des minéraux volcaniques, des cônes de scories ou encore des lacs de lave. Un conseil : visitez l’Aubrac à la fin du mois de mai pour assister à la transhumance où les bêtes d’élevage sont conduites à leurs pâturages d’été.

Découvrir les gorges du Tarn en canoé dans les Grandes Causses
Les gorges du Tarn, Tourisme durable en Occitanie
(Les gorges du Tarn en canoé ©Canva)

Classées au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2010, les gorges du Tarn sont à couper le souffle. D’avril à octobre, il est possible d’arpenter ces gorges en canoë. Ici, chacun avance à son rythme. Plusieurs balades s’offrent à vous pour découvrir les curiosités minérales et aquatiques du Tarn.

Au coeur des légendes du Pic du Canigou : lieu sacré des catalans dans les Pyrénées Catalanes
Pic du Canigou, tourisme durable en Occitanie
(Le massif du Canigou ©Canva)

Culminant à 2784 mètres d’altitude, ce sommet pyrénéen est chéri depuis des siècles par le peuple catalan. Dominant la plaine du Roussillon, il est à l’origine de nombreuses légendes locales.

Au Moyen-Âge, ce lieu de forêts profondes et de monts escarpés était considéré comme un lieu de refuge pour les sorcières et créatures démoniaques. Selon les rumeurs folkloriques locales, plusieurs couvents de Wicca se sont même implantés à cette période pour pouvoir profiter des bienfaits énergétiques du Canigou.

Ce mont ne fut pourtant exploré pour la première fois qu’en 1280 par Pierre II d’Aragon qui, une fois arrivé au sommet, aurait fait jaillir un dragon de l’eau en lançant une pierre. C’est pour lui rendre hommage que chaque année, la nuit du 23 juin, les catalans allument le feu de la Saint Jean. C’est la période idéale pour découvrir les traditions locales.

Observer les oiseaux dans le Haut Languedoc
Aigle dans le Haut Languedoc Hérault et Tarn Tourisme durable
(Il est possible d’observer l’Aigle de Bonelli dans le parc ©Canva)

Alors que les courbes sinueuses du Massif central se dessinent déjà, vous pouvez ici encore savourer les douceurs de la Méditerranée. Situé entre l’Hérault et le Tarn, ce parc abrite une biodiversité singulière à préserver absolument.

Amis ornithologues, amateurs ou experts, armez-vous de vos meilleures jumelles pour ce tour d’horizon. Le parc compte plus de 250 espèces d’oiseaux dont certaines particulièrement menacées comme l’Aigle de Bonelli, l’Aigle Royal, le Circaéte Jean-le-Blancou encore le Bruant ortholan. Toutefois, sachez vous montrer discrets. Restez sur les sentiers ne vous approchez jamais d’un nid occupé.

L’Occitanie : un territoire fait pour le tourisme durable

“Voyager en Occitanie, ce n’est pas voyager plus, c’est voyager mieux”.

Voyager plus “slow”, c’est l’occasion de prendre le temps de faire ce que notre vie à toute vitesse nous empêche.

Et c’est aussi changer de point de vue sur le déplacement, souvent vu comme la partie désagréable des vacances. Et si nous concevions le déplacement comme un voyage à part entière ? N’oublions pas de voir le Vert à Moitié Plein !

En attendant, on vous dit à bientôt en Occitanie !

Cet article a été écrit dans le cadre de la sortie de notre podcast Le Vert à Moitié Plein ! avec le Comité Régional du Tourisme et des Loisirs d’Occitanie (CRTL), engagé dans le développement d’un tourisme durable. Un CRTL est un organisme institutionnel régional dont les missions sont l’observation, l’organisation du tourisme et la promotion de la région au niveau national et international.

Ne ratez aucune opportunité

Inscrivez-vous à la Newsletter